Voyeurisme avec les plus belles filles du net

De belles et sexy amatrices se montrent nue en cam et publient des histoires porno

Brève rencontre sur une plage de nudistes

 Ce n'est pas très souvent que je me retrouve avec une journée avec très peu de choses à faire, surtout par une journée aussi ensoleillée et chaude en milieu de semaine. Mais j'ai décidé d'aller passer quelques heures à la plage et comme j'aime être nue, il fallait que ce soit une plage naturiste. J'y étais déjà allé, mais pas depuis longtemps, donc c'était comme si je découvrais la plage une fois de plus.

Je suis arrivé sur le parking avec juste un tee-shirt, une paire de shorts et de tongs fins et soyeux, j'ai sorti mon sac de la voiture qui contenait une couverture, une serviette, de l'huile solaire, un grand flacon de boisson fraîche et mon livre, et je suis parti. J'ai dû négocier la plage publique pour arriver à l'endroit où je voulais aller. Mais heureusement, il y a un petit sentier au fond de la plage publique qui m'a fait traverser les dunes de sable jusqu'à la formation rocheuse qui s'avançait vers la mer et qui séparait les deux baies. En contournant les rochers et en arrivant à la plage naturiste, j'ai vu qu'il n'y avait pas beaucoup de monde, quelques hommes célibataires, quelques femmes célibataires et un couple tout nu allongé pour profiter du soleil. J'ai rapidement enlevé mon tee-shirt et mon short et je suis parti à la recherche d'un endroit isolé.
La liberté de marcher nue sur le sable était merveilleuse et je me suis sentie si libre. Finalement, je suis arrivé à un endroit où le sable avait semblé repousser les dunes, m'abritant un peu de chaque côté et j'ai installé mon "camp". J'ai posé ma couverture et j'ai étalé mes différents morceaux autour de moi, puis j'ai fait le point sur mon environnement en tendant la main dans mon sac pour prendre ma bouteille d'huile solaire. C'est alors que j'ai remarqué un type allongé sur une serviette à environ 20 mètres de moi, ah bon, peu importe !
Je me suis agenouillé sur la serviette et j'ai commencé à appliquer de l'huile sur le haut de mon corps en l'enduisant légèrement. Je n'utilise pas d'huile solaire trop épaisse parce que je ne brûle pas facilement, je bronze rapidement et j'ai rapidement eu le haut de mon corps suffisamment enduit. En me levant pour huiler plus facilement le bas de mon corps, j'ai regardé par hasard le type qui était allongé là et j'ai remarqué qu'il s'était retourné et qu'il était allongé sur le côté, la tête sur le bras, et il semblait me regarder. Cela ne me dérange pas vraiment, je n'ai pas honte de mon corps, qui est mince et dépourvu de poils partout, en fait j'aime bien être regardé de temps en temps.
Je l'ai ignoré pendant que je me concentrais sur le huilage de mes jambes, mais en passant d'une jambe à l'autre, j'ai levé les yeux et j'ai remarqué que, bien qu'il soit couché avec la tête d'un côté, son autre main était en bas devant lui et qu'il était silencieux, caressant visiblement sa bite. Ce genre de comportement n'est pas tout à fait inhabituel sur une plage de nudistes, nous avons tous des pulsions, mais il le faisait de manière flagrante en me regardant. J'ai souri intérieurement et j'ai pensé, oooooh je vais donner des frissons au gars, et après m'être huilé l'autre jambe, je me suis tenu droit et j'ai commencé à m'huiler le ventre et le haut des cuisses. Je lui ai ensuite tourné légèrement le dos et j'ai huilé mes fesses lentement, méchamment je le taquinais, ce qui était mal car je n'avais aucune intention de m'engager dans une quelconque activité avec lui. Lorsque je me suis retourné vers lui, il était assis et me faisait face, les jambes écartées, et il caressait sa bite, bien que je ne puisse pas le voir correctement à cause de la distance. J'ai mis un peu plus d'huile dans la paume de mes mains et j'ai commencé à la frotter tout autour de mon aine et je dois admettre qu'en le faisant, ma propre bite a commencé à durcir. J'ai massé l'huile sous mes couilles, puis je les ai prises dans ma main et je les ai huilées aussi et enfin j'ai placé les deux mains autour de ma queue et j'ai huilé cela lentement. J'ai dû le regarder comme si je me masturbais pour lui seul.
Puis j'ai arrêté. J'ai essuyé mes mains sur une serviette et je me suis allongé sur la couverture, c'est parti ! J'ai bu un verre dans ma flasque, puis j'ai sorti mon livre et je me suis roulé sur le ventre pour me plonger dans mon livre. Je travaille selon la règle d'une demi-heure d'un côté, puis je me retourne et une demi-heure de l'autre côté, ce que j'ai fait et au bout d'une heure, j'étais rayonnante.
Je me suis levé pour faire une pause et j'ai marché quelques mètres jusqu'à la mer, puis j'ai pataugé dans l'eau froide jusqu'aux cuisses, juste pour me rafraîchir un peu. Puis, au bout de dix minutes, je suis remonté sur la plage jusqu'à ma serviette. Le type était toujours là et bien qu'il se soit recouché lorsque je suis remonté sur la plage, il s'est assis et sa main est revenue entre ses jambes. Je me suis dit qu'il devait être excité, mais je l'ai quand même ignoré et je me suis remis à m'asseoir sur ma serviette pendant une heure de plus au soleil.
Après ma deuxième heure, j'ai pensé que je devais rentrer chez moi et rassembler mes affaires au lieu de repartir comme j'étais venu, je suis allé directement sur la plage derrière moi et dans les dunes de sable. Je me suis dit que je ferais une pause et que je ferais pipi avant de remettre mon tee-shirt et mon short en m'approchant du public. J'ai donc trouvé un creux approprié dans les dunes et en laissant tomber mon sac, je me suis retourné et j'ai commencé à faire ce qu'il fallait. Tout ce liquide que j'avais bu m'a fait pisser pendant quelques minutes et j'étais sur le point de faire demi-tour et de reprendre mon sac quand j'ai entendu un bruit. Le type qui se trouvait sur la plage se tenait là, dans l'herbe, à seulement trois mètres de moi. Il me regardait et, par expérience, ce qu'il cherchait était assez évident.
Je l'ai entendu dire : "Vous avez un beau corps, j'ai adoré vous regarder mettre votre huile solaire". Le fait d'attirer l'attention et d'être observé m'excite un peu et ma bite a commencé à remuer un peu. Alors, je l'ai prise dans ma main et je lui ai dit : "Tu as aimé quand j'ai appliqué de l'huile juste ici, n'est-ce pas ? Il a fait un signe de tête et sa main est allée vers sa propre bite qui semblait assez petite mais dont j'ai remarqué que les couilles étaient énormes. Ma bite a encore un peu grossi et je me suis dit, pourquoi pas, un sperme par jour, c'est bien et cela faisait en fait quelques jours que je ne m'étais pas amusé, même avec moi-même. Alors, j'ai dit : "Tu veux que je te refasse le plein d'huile ? Il a hoché la tête, alors je me suis tourné vers mon sac qui était derrière moi et j'ai pris ma bouteille d'huile. Je ne me suis pas rendu compte avant de me pencher que je lui exposais totalement mes fesses, mais quand je me suis retourné, il s'était rapproché un peu plus jusqu'à ce qu'il soit à environ un mètre. J'ai versé une quantité généreuse d'huile dans ma paume et j'ai enroulé ma main autour de ma queue, j'ai commencé à la caresser de haut en bas et je l'ai sentie devenir de plus en plus dure jusqu'à ce qu'elle soit dure comme un roc.
Il a haleté et, d'un pas, il se tenait à seulement deux pieds de moi, caressant sa petite bite. Il me regardait tout le temps et me disait : "Ooooh, c'est magnifique et si gros".
À ce moment-là, je ressentais vraiment, comme on dit, le picotement qui courait à travers ma queue et dans le bas de mon ventre. J'ai jeté un rapide coup d'œil autour de moi et, en relâchant ma bite, j'ai dit : "Voulez-vous la tenir ? Il n'a pas hésité, il a enroulé une main assez douce autour de mon phallus et a lentement caressé ma queue de haut en bas tout en continuant à se caresser. Il n'est pas juste d'être le seul à recevoir du plaisir, alors j'ai glissé ma main huileuse sous son énorme sac de balles et les ai enduites d'huile, il a gémi et écarté ses jambes et a murmuré qu'il jouirait bientôt si je ne faisais pas attention. J'ai dit "c'est bon" et j'ai continué à le caresser en poussant ma main plus loin sous lui, assez loin pour que je puisse juste passer entre ses fesses avec un doigt huileux. J'ai sondé et j'ai réussi à atteindre l'ouverture de son bouton de rose, je l'ai touché légèrement et il a poussé un long et profond gémissement et m'a dit "je vais jouir". J'ai donc pris du recul, j'ai repris le contrôle de ma propre bite et j'ai continué à me caresser pendant qu'il se caressait fébrilement jusqu'à l'orgasme. Je pouvais voir le bout de sa bite sous l'angle qu'elle pointait vers moi et je ne pense pas avoir jamais vu le trou dans le bout d'une bite sembler trop grand, puis c'est arrivé. Ces grosses boules ont certainement dû produire beaucoup parce qu'il y avait un épais jet de sperme. Il est sorti de sa bite et ce n'était pas une éclaboussure, c'était un jet absolu de liquide épais et crémeux. D'abord une, puis trois ou quatre autres, toutes aussi épaisses et lourdes. Je crois que je n'avais jamais vu autant de sperme que dans les films pornos et tout cela m'a recouvert, tout le bas de mon ventre, mes cuisses et ma bite.
Quand il a eu fini, il est resté là, haletant, et s'est excusé pour le "désordre". J'ai dit que c'était bon car il allait s'essuyer. Puis il m'a demandé si je voulais jouir pour lui. J'ai fait un signe de tête en écartant les jambes et j'ai dit "où". Il m'a lancé un regard de joie comme s'il avait trouvé quelqu'un qui ferait ce qu'il voulait et m'a dit : "Ooh, tu veux bien jouir sur mon visage, s'il te plaît". J'ai fait un signe de tête et il s'est immédiatement mis à genoux devant moi lorsque j'ai commencé à me caresser jusqu'à ce que j'atteigne un sommet.
Quand je me suis approché, je lui ai dit et il s'est rapproché jusqu'à ce que son visage ne soit plus qu'à quelques centimètres de ma queue et il a ouvert la bouche en grand. Le premier tir l'a touché aux lèvres et à la joue et le second est allé directement dans sa bouche puis, avant que je puisse l'arrêter, non pas que je le veuille, il s'est rapproché et a englouti ma bite avec sa bouche et je l'ai senti avaler mon sperme dans sa gorge. C'est le paradis. J'ai mis la main sur sa tête plus pour me maintenir en place qu'autre chose, mais en faisant cela, je l'ai rapproché de moi pour qu'il me gorge profondément et qu'il fasse un excellent travail. Sa langue s'enroulait autour de mon axe et ses lèvres suçaient en avalant chaque goutte de sperme, me trayant à sec.
Quand j'ai eu fini, il s'est lentement retiré et je suis restée là, les jambes plutôt tremblantes à cause de la tension. Mais il n'avait pas fini parce que sa tête s'est à nouveau avancée et il a commencé à lécher tout son sperme sur mon ventre et mes cuisses jusqu'à ce qu'il m'ait complètement nettoyée.
Finalement, il a eu fini et s'est relevé lentement en disant qu'il aimait le goût du sperme. J'ai pris ma serviette et j'ai fini de me nettoyer, puis j'ai dit qu'il était temps de partir. Nous avons marché nus le long du petit chemin vers l'endroit où nous devions nous rhabiller et juste avant d'arriver à ce point, il s'est tourné vers moi, s'est mis à genoux et a pris ma bite doucement dans sa bouche, l'a sucée doucement puis s'est relevé. Nous nous sommes finalement habillés et nous sommes retournés ensemble au parking.
Il s'est avéré qu'il était en vacances et qu'il avait une maison de vacances juste le long de la côte et m'a invité à venir. Mais j'ai dû décliner l'invitation car je devais rentrer. Nous avons cependant échangé nos numéros de téléphone et il m'a promis que la prochaine fois qu'il viendrait de ce côté, il me contacterait car il aimerait bien répéter l'épisode, peut-être en privé la prochaine fois.
J'attends juste son appel.