Voyeurisme avec les plus belles filles du net

De belles et sexy amatrices se montrent nue en cam et publient des histoires porno

Le magasinier m'a baisé

Je travaille au restaurant à thème depuis environ deux ans maintenant et je suis devenu gérant après environ six mois. J'aime beaucoup travailler avec mes collègues. C'est très agréable de travailler avec eux. L'une de nos plus grandes politiques est de ne pas traîner avec des collègues à moins qu'ils ne soient à votre niveau de direction. Eh bien, beaucoup de gars me draguent tout le temps. Beaucoup d'entre eux se font virer pour avoir harcelé les filles. 

Il y a un employé qui ne m'a jamais vraiment dragué et je pensais qu'il était gay. Mais bon, j'ai découvert qu'il ne l'était pas. Il est en surpoids, mais ça ne m'a jamais dérangé. Sa personnalité est amusante et c'est ce qui l'a attiré vers moi. Nous parlions pendant la pause et il ne m'a jamais fait d'avances. Même si je le voulais vraiment moi aussi.

Un jour, nous étions les deux seuls à travailler la nuit pour faire l'inventaire. Nous travaillions dans l'arrière-boutique. Je portais un jean serré et un t-shirt blanc moulant. Je savais que je devais attirer son attention. L'arrière-boutique était petite. Donc à chaque fois que j'en avais l'occasion, je tombais sur lui. Je lui faisais sentir ma poitrine sur son torse. Mes fesses appuyées contre sa bite. Je pouvais dire qu'il se sentait nerveux, mais je savais qu'il aimait ça.

Quand on avait presque fini. J'ai grimpé l'échelle pour aller voir une peluche géante a****ls. Il se tenait sous moi en tenant l'échelle et regardait mes fesses en souriant. J'ai donc pris ce temps pour essayer de faire croire que j'avais du mal à descendre la peluche. Je rapprochais mon cul de son visage, puis je m'éloignais. Finalement, j'étais trop excité par toutes ces avances. J'ai décidé de simuler une chute en espérant qu'il me rattrape.
J'ai donc agi comme si j'avais perdu l'adhérence de la peluche et mon équilibre, puis je suis tombé. Il m'a rattrapé comme je savais qu'il le ferait. Je l'ai regardé dans les yeux et je l'ai embrassé. Il m'a embrassé en retour et m'a posé. Il avait ce regard de fou dans les yeux. Soudain, il m'a retournée et il a arraché mon haut et mon soutien-gorge en dentelle noire le regardait. Il a attrapé mes seins avec agressivité. Et il a coincé son visage entre eux. Il m'a léché, mordu et serré mes putains de seins.

Je lui ai dit : "Tommy, je ne savais pas que tu voulais ça ?" Il est venu me pincer les seins et m'a dit : "Lacey, je te veux depuis le premier jour. Maintenant, laisse-moi t'avoir, putain !" Il a alors enlevé mon soutien-gorge et a sucé mes tétons ! J'ai gémi pendant qu'il faisait ça. Il a déboutonné mon jean et a mis sa main dedans en frottant ma chatte. Me faisant gémir chargeur, je l'ai retiré et lui ai dit "Ferme la porte ! Je ne veux pas qu'on nous trouve", et quand il s'est levé et a fermé la porte, je me suis vite déshabillée en me frottant la chatte en l'attendant. Quand il a fermé la porte, il s'est retourné et a sorti sa bite. Elle était énorme ! Je n'arrivais pas à croire qu'un gros comme lui avait une grosse bite.

Il m'a fait un doigt d'honneur pour que je vienne vers lui. Je me suis approché lentement et de façon sexy. Alors que je me tenais nu devant lui, il m'a attrapé tout près. Il a posé ses mains rugueuses sur mon cul. Il m'a serré fort et m'a embrassé la poitrine de nouveau. Avec une rapide tape sur mon cul, il m'a dit : "À genoux, bébé. J'ai besoin que tu suces cette bite" J'ai souri et j'ai su que je voulais le faire. En me mettant à genoux, j'ai été accueillie par sa bite. Il l'a mise dans sa main et m'a dit d'ouvrir la bouche. J'ai fait ce qu'il m'a demandé. Il l'a ensuite giflée sur ma jolie petite bouche en gémissant. "Mmmmm mon Dieu, j'adore ce putain de boulot !" Il l'a ensuite mise dans ma bouche et j'ai commencé à la sucer. Je me branlais et je suçais. Il grognait, tout le temps. J'attrapais mes nichons alors que j'étais excité comme un putain d'animal ! Il m'a alors sorti de sa bouche et m'a dit : "Pas de mains, bébé". Reste tranquille !" J'ai senti ses mains sur le haut de ma tête et l'arrière de mon cou. D'un seul coup, il me frappait à l'arrière de la gorge ! Je l'ai bâillonné, en toussant sur sa bite. Il l'a ensuite retirée et m'a dit "Ça va ?" avant que je puisse reprendre mon souffle et a répondu que sa bite était à nouveau dans ma gorge ! Après environ trois fois, la bave coulait sur mes seins.

Quand il a finalement fini de me baiser, il m'a dit "amène ces nichons ici pour que je puisse les baiser", j'ai fait comme il le souhaitait. Je les ai poussés l'un contre l'autre pendant qu'il les frappait avec sa bite et qu'il collait son énorme bite entre eux. J'ai dit : "Personne ne m'a fait ça !" Il a souri : "Il y a une première fois à tout !" Il m'a baisé les seins à fond. Ses couilles me tapaient sous les seins. Son ventre était dans mon visage, je m'en foutais d'aimer cette sensation d'être utilisé !

Il a alors sorti sa bite et m'a ramassé et m'a pressé contre une étagère, en soulevant ma jambe par-dessus son épaule. Il m'a ensuite enfoncé sa bite dans la chatte ! En gémissant fort "Holly Shit Tommy !" J'ai souri et je l'ai embrassé ! Il m'a embrassé ! Il m'a baisé fort dans cette position. J'ai souri et j'ai gémi pendant qu'il me baisait. Mes seins rebondissaient pendant qu'il le faisait. Il a ensuite ramené sa tête vers mes seins et les a sucés pendant qu'il me baisait. Avec tout ce qui se passait, je suis venu en force, en criant à pleins poumons. Tommy m'a couvert la bouche ! "SSSShhhh Lacey !" il m'a ensuite baisé encore plus fort !

Après avoir éjaculé, il m'a fait sucer sa bite à nouveau ! Il s'est régalé comme un fou ! Après environ 10 secondes, il m'a repris et cette fois, il m'a plié, me baisant par derrière. Sa bite a glissé dans ma chatte et m'a fait gémir fort ! Je sentais son ventre glisser sur mon cul. Ça m'a fait du bien. Mais j'aimais vraiment sa bite. Il serrait mes hanches de plus en plus fort à chaque poussée. Il a ensuite crié "Lacey j'éjacule Babe !" Il est venu droit dans ma chatte, fort ! Je me suis poussée de lui et j'ai dit "Putain, Tommy ? Si je tombe enceinte, on va se faire virer tous les deux !" Il a ri, puis m'a mise à genoux et m'a fait sucer sa bite proprement ! Après quelques secondes, j'ai réalisé que je ne m'en souciais plus. Ce type m'a baisé à fond et j'ai adoré.

Environ deux semaines plus tard, après la fermeture du stock, Tommy s'est fait virer pour avoir dit à notre directeur général qu'elle était une grosse vache ! Maintenant, Tommy et moi pouvons baiser quand nous voulons et j'aime sa bite. Il a fait de moi un énorme accroc à la bite !