Voyeurisme avec les plus belles filles du net

De belles et sexy amatrices se montrent nue en cam et publient des histoires porno

Histoire porno - Un weekend de sexe sans tabou

Les gémissements ont duré un bon moment avant de se taire enfin. Nous avons tous les trois regardé pour voir s'ils allaient sortir de la chambre. Nous avons attendu pendant environ quinze minutes mais toujours aucun signe de Franck ou de Laurie. J'ai proposé d'y retourner pour voir si Laurie était prête à partir. J'ai lentement ouvert la porte de la chambre sombre. Laurie et Franck s'étaient endormis. Franck avait son bras autour d'elle, la tenant fermement contre lui. J'ai donné un coup de coude à Laurie mais elle n'a pas bougé. Franck s'est réveillé et m'a vu me pencher sur lui.

Les gémissements ont duré un bon moment avant de se taire enfin. Nous avons tous les trois regardé pour voir s'ils allaient sortir de la chambre. Nous avons attendu pendant environ quinze minutes mais toujours aucun signe de Franck ou de Laurie. J'ai proposé d'y retourner pour voir si Laurie était prête à partir. J'ai lentement ouvert la porte de la chambre sombre. Laurie et Franck s'étaient endormis. Franck avait son bras autour d'elle, la tenant fermement contre lui. J'ai donné un coup de coude à Laurie mais elle n'a pas bougé. Franck s'est réveillé et m'a vu me pencher sur lui.

Les gémissements ont duré un bon moment avant de se taire enfin. Nous avons tous les trois regardé pour voir s'ils allaient sortir de la chambre. Nous avons attendu pendant environ quinze minutes mais toujours aucun signe de Franck ou de Laurie. J'ai proposé d'y retourner pour voir si Laurie était prête à partir. J'ai lentement ouvert la porte de la chambre sombre. Laurie et Franck s'étaient endormis. Franck avait son bras autour d'elle, la tenant fermement contre lui. J'ai donné un coup de coude à Laurie mais elle n'a pas bougé. Franck s'est réveillé et m'a vu me pencher sur lui.

Laurie est venue me chercher samedi matin pour notre voyage en direction de l'exposition de voitures. C'était à environ une heure et demie de route. Nous avons roulé sur la E46, avançant au gré de la circulation. Laurie adorait conduire sa petite PT Cruiser. Malgré le fait qu'elle soit sourde, elle était une très bonne conductrice. En tout cas, Laurie n'a jamais joué avec la radio ou parlé au téléphone portable comme beaucoup de conducteurs. Laurie avait le béguin pour ce type, Franck, qui travaillait au même endroit qu'elle. Lui et son frère étaient de grands amateurs de street rods et de muscle cars. Ils ne faisaient pas d'exposition. Ils étaient plutôt dans l'achat et la revente. D'après la façon dont Laurie parlait, ils devaient avoir une affaire plutôt lucrative. Je n'étais pas très emballée par le fait que Laurie nous ait proposé de faire du modélisme avec les deux voitures qu'ils avaient à vendre. Laurie et moi étions les meilleures amies du monde, alors nous nous sommes efforcées de faire des choses l'une pour l'autre. Si elle voulait faire du mannequinat avec ses voitures, j'y allais seule.

Le ciel était couvert mais ils ne prévoyaient pas de pluie. Nous sommes finalement arrivées au parc où se déroulait l'exposition de voitures. Nous avons eu de la chance et nous nous sommes garés juste derrière la zone réservée aux vendeurs et aux concessionnaires de voitures. Laurie et moi avons pris nos affaires et avons commencé à chercher Franck et son frère. Il ne nous a pas fallu longtemps pour les trouver. Ils étaient installés à peu près au milieu d'une des rangées extérieures. Laurie m'a présenté Franck et son frère Mathieu. La petite amie de Mathieu, Renée, avait décidé de venir à la dernière minute. Elle était un peu plus âgée que les garçons. Renée devait approcher la mi-trentaine. Elle était grande et mince avec des cheveux foncés coupés très courts.

Franck et son frère, Mathieu, se ressemblaient beaucoup. Franck était le plus âgé des deux d'un an. Il avait 28 ans. Ils étaient tous deux minces et rasés de près. Mathieu était légèrement plus grand. Ils étaient tous les deux beaux et très agréables. Nous avons parlé pendant quelques minutes des deux voitures qu'ils espéraient vendre. Les spectateurs commençaient à arriver, alors Laurie et moi avons décidé de nous changer. Franck et Mathieu espéraient que nous pourrions attirer des acheteurs potentiels sur leur stand. Franck et Mathieu avaient apporté leur camping-car avec eux. Il était garé juste derrière leurs voitures. Renée nous a conduits jusqu'au camping-car et nous a fait entrer. Tous les stores étaient fermés et les rideaux tirés sur le pare-brise. Laurie et moi avons décidé de nous changer dans le salon du camping-car.

J'ai enlevé mon jean et mon chemisier en les jetant sur une chaise. J'allais porter une mini-jupe en cuir noir au lieu d'un bikini comme Laurie. J'ai enfilé la mini-jupe et vérifié qu'elle n'était pas trop courte. J'ai mis un chemisier rouge garni de dentelle noire sur le devant. Laurie s'est déshabillée et a enfilé un bikini jaune vif. Je l'ai aidée à attacher les côtés du bikini. Nous avons vérifié nos cheveux et notre maquillage, pour nous assurer que nous étions à notre avantage. Nous étions prêtes. Nous avons toutes les deux pris une grande inspiration et sommes sorties du camping-car pour nous diriger vers l'endroit où les gars étaient assis.

Renée essuyait un peu de poussière sur la Corvette plus ancienne. Franck et Mathieu installaient un auvent au-dessus de la street rod pour l'ombrager. Ils avaient installé deux hautes chaises de directeur entre les voitures pour que nous puissions nous asseoir. Les yeux de Franck ont failli sortir de leurs orbites quand il a vu Laurie dans son petit bikini. Mathieu a dû en prendre plein les yeux lui aussi.

"Bon sang de bonsoir ! Franck a commenté. "Cette tenue devrait nous attirer quelques affaires."

Laurie ne pouvait pas l'entendre mais elle pouvait lire sur ses lèvres. Elle a rougi à son compliment. Elle était vraiment sexy. Mathieu nous a montré les chaises. Tout ce que nous avions à faire, c'était de nous asseoir là où on pouvait nous voir facilement et avoir l'air sexy. J'ai pensé que nous pouvions gérer cela sans trop de problèmes. Je devais faire attention en portant la mini car elle devenait encore plus courte quand je m'asseyais. J'avais mis une culotte noire en dessous, juste au cas où. Il n'a fallu que quelques minutes pour que les gens passent lentement devant l'étalage du gars. Je pense que nous attirions plus l'attention que les voitures. Plusieurs personnes ont fait le tour des voitures et ont posé des questions sérieuses aux gars.

Franck et Mathieu étaient attachés et parlaient avec deux types de la street rod. J'ai remarqué un couple d'âge moyen qui regardait la Corvette. Je voyais que les gars étaient encore occupés alors je me suis glissé hors de la chaise et je suis allé vers eux. Ils ont commencé à me poser quelques questions sur la voiture. Je travaillais pour une société de reprise de voitures, alors je m'y connais un peu en voitures. Mais je ne suis pas un "mordu de voitures". J'ai ouvert le capot pour qu'ils puissent voir le moteur. Ils semblaient très intéressés par la voiture. J'espérais que Franck ou Mathieu viendrait me donner un coup de main. J'ai dû les faire patienter jusqu'à ce que l'un d'eux puisse se détacher de ses autres clients. J'ai ouvert les portes et la dame s'est glissée derrière le volant. Le gars est monté du côté passager. J'ai montré la radio, les jauges et les sièges et fenêtres électriques. Je commençais à manquer de choses à dire.

J'ai fait un pas en arrière lorsque la dame a commencé à sortir. Je n'ai pas vu que Mathieu s'était approché et se tenait directement derrière moi. J'ai marché sur son pied avec mes talons hauts. Il n'a rien dit mais je suis sûre qu'il l'a senti. Mathieu a fait un pas sur le côté et j'ai fait un autre pas en arrière. J'ai commencé à retourner à ma chaise, pensant que Mathieu pourrait s'en occuper à partir de là. Il a mis son bras autour de ma taille comme s'il voulait que je reste à côté de lui, alors je l'ai fait. Mathieu était un sacré vendeur, il a fait du charme avec la dame. Le type s'est rassis sur le siège du passager. Il a levé les yeux vers moi, me demandant quel était le kilométrage. Je me suis installée du côté du conducteur pour pouvoir voir le compteur kilométrique. Je l'ai surpris en train de regarder mes jambes. Ma jupe couvrait à peine mon entrejambe. Je n'ai pas eu de mal à retenir son intérêt pour la voiture. J'ai entendu Mathieu et la dame se chamailler au sujet du prix demandé. Mathieu ne bougeait pas d'un iota par rapport au prix annoncé.

"Chérie, qu'en penses-tu ? a demandé la femme. "Tu veux jeter un coup d'œil et peut-être revenir ensuite ?"

"Non, achetons celle-ci avant que quelqu'un d'autre ne le fasse !" Il a répondu en me souriant.

Il a tendu la main pour me serrer la main et conclure l'affaire. Je n'ai rien dit du contraire. Je lui ai dit qu'il achetait une super voiture. Je n'avais même pas vu cette voiture jusqu'à il y a une heure environ, mais j'ai quand même fait le commentaire. La dame a sorti son chéquier de son sac à main et a payé la voiture à contrecœur. Elle a demandé s'ils pouvaient la récupérer plus tard dans l'après-midi. Mathieu a dit qu'il couvrirait la voiture pour qu'elle reste propre et agréable pour eux. Au moins, cela a fait naître un sourire sur son visage. Mathieu et moi avons regardé le couple s'éloigner en regardant les étalages des autres vendeurs.

Mathieu est allé à la remorque et a ramené une housse de voiture. J'en ai pris un bout pour pouvoir l'aider. Je devais faire attention et me baisser au lieu de me pencher. Je montrerais mes fesses si je ne faisais pas attention. Je me suis dit que j'aurais peut-être dû porter un bikini au lieu de la mini-jupe. Mathieu était content que nous ayons vendu la Corvette. Il a mis son bras autour de ma taille alors que je retournais vers Laurie.

"Nous avons fait un malheur avec cette voiture". Mathieu a chuchoté. "Merci pour toute ton aide."

"Je suis contente d'avoir pu t'aider." J'ai dit en souriant.

J'ai remarqué que Renée nous regardait, Mathieu et moi. Elle n'avait pas l'air très heureuse qu'il ait son bras autour de moi. J'avais oublié qu'elle était la petite amie de Mathieu. Je me suis dit que je ferais mieux de la jouer cool. Je ne voulais pas provoquer une grosse scène entre eux. Laurie souriait quand je me suis assise à côté d'elle. Il y avait pas mal de gars autour d'elle. Elle profitait de leur attention. Mathieu est retourné vers Franck et lui a montré l'addition. Franck a eu un grand sourire sur le visage et m'a fait un signe du pouce.

Pas mal de gens ont regardé le street rod que les gars essayaient de vendre. Certains semblaient très intéressés, d'autres voulaient juste la regarder. Les deux types qui l'avaient regardée plus tôt sont revenus mais ils semblaient un peu plus intéressés par nous que par la voiture. Laurie ne flirtait pas avec eux. Elle avait les yeux rivés sur Franck. Mathieu est venu et a engagé la conversation avec eux au sujet de la voiture.

Laurie a accompagné Franck jusqu'au camping-car pour aller chercher quelque chose à boire. Elle m'a apporté une limonade fraîche. Elle a regardé Renée en souriant.

"Devine quoi ? dit Laurie. "Renée est mariée. Franck vient de me le dire."

"A Mathieu, tu veux dire ?" J'ai répondu, légèrement surprise.

"Non !" a répondu Laurie. "Elle est mariée à un ouvrier du bâtiment je ne sais où."

J'ai jeté un bref coup d'œil vers Renée. Elle était assise à côté de Mathieu près du camping-car. Elle lisait un livre donc elle n'a pas vu mon regard vers elle.

"Eh bien, si elle est mariée ?" J'ai chuchoté. "Qu'est-ce qu'elle fait ici avec Mathieu et Franck ?"

Laurie a haussé les épaules. Nous avons supposé que son mari devait être en dehors de la ville ou qu'elle avait inventé une excuse pour être absente pour la journée. Je ne m'en souciais pas vraiment. Je n'étais pas intéressée par Mathieu.

Franck voulait jeter un coup d'œil à certaines des autres voitures exposées, alors il a dit qu'il reviendrait bientôt. Je n'ai pas vu Renée assise près du camping-car. Elle s'était éclipsée quelque part. Mathieu a apporté sa chaise et s'est assis à côté de moi. J'espérais que Renée ne le regardait pas assis si près de moi. Elle était peut-être dans le camping-car à regarder à travers les stores. J'étais un peu mal à l'aise. Je lui ai demandé où était Renée. Il a dit qu'elle était allée dans la zone d'exposition. J'étais soulagée qu'elle ne nous observe pas.

Un peu plus tard, j'ai vu Franck descendre l'allée avec Renée. Il avait son bras autour d'elle et l'attirait contre lui. Laurie leur tournait le dos pour ne pas les voir s'approcher. Franck a retiré son bras de Renée lorsqu'il a remarqué que je les avais vus. "Hmmm, je me demande s'il ne s'amuse pas avec elle aussi", ai-je pensé en regardant vers Laurie.

Le couple qui avait acheté la Corvette est revenu pour la récupérer. Mathieu leur a remis les clés et tous les papiers. Il les a aidés à la faire descendre dans l'allée étroite et à la sortir sur le parking. L'exposition de voitures s'est terminée à 18 heures. Il y avait encore pas mal de gens qui s'agitaient autour. Les gars n'avaient pas vendu le street rod bien qu'il ait attiré beaucoup d'attention. Franck a suggéré qu'ils la remettent dans la remorque et l'attachent pour le voyage de retour dans la matinée. Laurie et moi nous sommes dirigées à l'intérieur du camping-car pour changer de vêtements. Nous avions encore les quatre-vingt-dix minutes de route pour rentrer.

Renée préparait aux gars quelque chose à manger dans le micro-ondes. Elle a demandé à Laurie et moi de rester et de manger avec eux. Nous avions toutes les deux très faim alors nous avons accepté de rester. Franck et Mathieu ont fini de charger la voiture et sont entrés dans le camping-car. Franck a sorti des bières du réfrigérateur et en a donné une à tout le monde. J'aurais dû dire quelque chose à Laurie sur le fait de boire et de devoir conduire, mais je ne l'ai pas fait.

"Franck et moi voulons te donner quelque chose à toi et à Laurie pour nous avoir aidés aujourd'hui". a déclaré Mathieu.

Il nous a remis à chacun 200 €. Aucune de nous ne s'était attendu à être payé pour son temps. Nous avons juste fait le mannequinat pour le plaisir. Laurie et moi avons remercié les gars pour leur générosité.

Renée a mis la nourriture sur la table de la dinette et nous nous sommes assises pour manger. Elle était plutôt bonne cuisinière. J'ai souri, me demandant si elle cuisinait beaucoup pour son mari ou pour Franck et Mathieu. Le crépuscule commençait à approcher lorsque nous avons fini de manger. Renée et moi avons fait la vaisselle pendant que Mathieu ajustait l'antenne de toit pour la télé.

Laurie a pris ses vêtements et s'est dirigée vers la chambre pour se changer. J'ai remarqué que Franck est retourné dans la chambre avec elle. Il a fermé la porte mais pas complètement. Mathieu a ouvert d'autres bières pour Renée et moi. J'ai entendu des rires venant de la chambre alors je me suis dit que j'avais tout le temps de la boire. Je me suis assis sur le canapé avec Renée pour boire la bière et regarder la télé. Nous pouvions tous entendre des gémissements fréquents venant de la chambre. Mathieu a essayé mais il ne pouvait pas s'empêcher de rire. Il a fait rire Renée et moi. Nous avons finalement réussi à arrêter de rire après un certain temps.

"Nous devrions peut-être jeter un seau d'eau froide sur ces deux-là" ! Je me suis exclamée en souriant.

"Je ne pense pas que cela arrêterait Franck". Renée a répondu en riant.

Les gémissements ont duré un bon moment avant de se taire enfin. Nous avons tous les trois regardé pour voir s'ils allaient sortir de la chambre. Nous avons attendu pendant environ quinze minutes mais toujours aucun signe de Franck ou de Laurie. J'ai proposé d'y retourner pour voir si Laurie était prête à partir. J'ai lentement ouvert la porte de la chambre sombre. Laurie et Franck s'étaient endormis. Franck avait son bras autour d'elle, la tenant fermement contre lui. J'ai donné un coup de coude à Laurie mais elle n'a pas bougé. Franck s'est réveillé et m'a vu me pencher sur lui.

"Hé, pourquoi ne pas passer la nuit ici toutes les deux et revenir en voiture demain matin ?". Franck a chuchoté.

J'ai essayé de trouver une excuse pour ne pas rester mais rien ne m'est venu à l'esprit tout de suite. J'ai encore donné un coup de coude à Laurie mais elle était plongée dans un profond sommeil. J'ai quitté la chambre en fermant la porte derrière moi. Renée était debout dans le court couloir.

"Ils dorment ?" Elle a demandé.

J'ai hoché la tête et répondu "oui". Renée a suggéré que nous les laissions dormir. Je commençais à avoir sommeil et Renée aussi. Je me suis dit que j'allais peut-être faire une sieste dans l'un des fauteuils. Mathieu a suggéré de sortir le canapé-lit pour que Renée et moi soyons plus à l'aise. Cela ne semblait pas être une mauvaise idée. Renée a enlevé son chemisier et son jean. Elle portait une culotte et un soutien-gorge. Mathieu a pris un drap et quelques oreillers dans le placard et nous les a tendus. Renée a étalé le drap sur le canapé-lit. J'ai jeté les deux oreillers vers la tête du lit.

Renée a enlevé son soutien-gorge et s'est allongée sur le lit. J'ai jeté un coup d'œil à ses seins, ils étaient magnifiques. J'ai hésité quelques secondes avant d'enlever mon chemisier et ma jupe devant Mathieu. J'ai laissé ma culotte et mon soutien-gorge. J'ai grimpé sur le canapé-lit et me suis allongée sur le dos. Mathieu a éteint toutes les lumières, laissant le téléviseur allumé. Il s'est assis dans l'un des fauteuils face à la télé. Je me suis détendue et j'ai fermé les yeux.

Je suis restée allongée pendant quelques minutes avant de sentir la main de Renée frotter doucement mon ventre. J'ai ouvert les yeux et j'ai vu Renée qui me souriait. Elle s'est penchée lentement et m'a embrassé doucement sur les lèvres. Je l'ai embrassée en retour, posant doucement ma main sur son épaule. Nous nous sommes embrassés tendrement, mes lèvres se séparant légèrement. Renée a glissé sa langue entre mes lèvres, les léchant de part en part. Je pense que Renée a été un peu surprise par mes réactions à son baiser. Je l'ai laissée glisser sa langue dans ma bouche. J'ai doucement fait glisser ma langue sur la sienne. Renée a retiré sa langue et a commencé à frotter ses lèvres contre les miennes. J'ai retiré ma main de son épaule et j'ai maintenu l'arrière de sa tête, en grignotant ses lèvres avec la mienne. La respiration de Renée est devenue laborieuse. Elle respirait difficilement, ses seins nus se frottant contre mon soutien-gorge.

Renée a glissé sa main le long de mon côté et sous mon dos. Je me suis légèrement cambrée, lui permettant d'accéder aux fermoirs de mon soutien-gorge. Ses doigts ont dégrafé mon soutien-gorge et ont glissé vers mes seins. Renée a retiré le soutien-gorge et l'a jeté de côté. J'ai oublié que Mathieu était assis dans le fauteuil et regardait la télé. Cela n'avait pas d'importance ; je ne me souciais vraiment pas de qui pouvait regarder. Renée a doucement pris ma poitrine dans ses mains. Les longs doigts fins de Renée ont massé et caressé mes seins fermes, faisant gonfler mes mamelons. Je respirais longuement et profondément pendant que Renée continuait ses manipulations. Elle a posé ses lèvres sur les miennes ; nous nous sommes embrassées doucement pendant un long moment. Renée a retiré ses lèvres des miennes et a embrassé chaque sein, prenant chaque téton dans sa bouche et le suçant. Mes mamelons sont particulièrement sensibles. Je pouvais sentir la chaleur qui montait dans mon corps

La main de Renée a lentement fait son chemin sur mon ventre et est descendue jusqu'à ma culotte de bikini noire. Elle a déplacé sa main sur le tissu fin en nylon, frottant le monticule de ma chatte. J'ai légèrement soulevé ma jambe pendant que ses doigts traçaient des cercles sur ma chatte. Je pouvais sentir ma chatte devenir de plus en plus humide. Je tortillais mes fesses dans le matelas du canapé-lit pendant que Renée continuait à me faire travailler. Elle a glissé ses doigts dans ma culotte et les a fait descendre sur mes poils pubiens. J'ai senti un de ses doigts descendre entre mes jambes et se glisser entre les plis de ma chatte gonflée.

"ohhhhhhhhmmmmmmm....... ohhhhhh" j'ai gémi.

Renée me maîtrisait, ses doigts jouant avec ma chatte, ses lèvres suçant mes mamelons durs. Je suis venue soudainement, un orgasme inondant mon corps. Renée avait un sourire sur le visage, sachant qu'elle m'avait fait jouir. J'ai levé mes fesses alors que Renée faisait descendre ma culotte, exposant ma chatte. J'ai regardé entre mes seins lorsque Renée a glissé son majeur entre les lèvres de ma chatte, me pénétrant. Je pouvais entendre de petits bruits de succion alors que ma chatte répondait à son doigt qui la sondait. Mes jus coulaient comme une rivière. Je pouvais les sentir couler vers mes fesses.

J'ai vu Mathieu qui nous regardait toutes les deux en frottant sa bite à travers son jean. Il s'est levé de sa chaise et s'est penché sur moi. Ses mains ont attrapé ma culotte, la tirant le long de mes jambes jusqu'à ce qu'elle soit complètement enlevée. Renée a écarté mes jambes. Je pouvais sentir l'air frais du climatiseur suspendu souffler sur ma chatte chaude. Mathieu s'est rassis, regardant Renée travailler ses doigts en moi. J'ai fermé les yeux quand j'ai senti l'haleine chaude de Renée souffler sur ma chatte. Elle a écarté les lèvres gonflées de ma chatte et a glissé sa langue à l'intérieur de moi. J'ai senti sa langue donner des coups contre les parois intérieures. Je bougeais fortement mes fesses contre les draps doux pendant que Renée me faisait travailler encore plus. J'étais sur le point d'avoir un autre orgasme. Renée a posé ses lèvres sur mon clito et l'a fait bouger d'avant en arrière avec ses langues.

"Argggggggggghhhhhhh....... ohhhhhhhhhh.......... Godddddddddd" j'ai crié.

Mon dos s'est arqué si haut que j'ai presque jeté Renée hors de moi. Elle tenait mes jambes serrées, en suçant fort mon clito. Mon orgasme semblait durer encore et encore. Mon corps est resté tendu tout le temps, pour finalement se détendre à nouveau sur le lit lorsque le plaisir s'est estompé. Je respirais fort, mes poumons essayant d'absorber autant d'oxygène que possible. L'air conditionné, qui soufflait de l'air frais sur nous deux, a aidé.

Mathieu était debout à côté de sa chaise, enlevant ses vêtements. Renée frottait ma chatte tout doucement et lentement. Je fixais Mathieu ; ses yeux étaient concentrés sur ma chatte. Il a enlevé son slip, révélant sa longue queue dure. Renée écartait mes jambes pendant que Mathieu s'approchait du canapé-lit. J'étais plus que prête à ce qu'il me donne une bonne baise. Je le suppliais intérieurement. Il s'est agenouillé entre mes jambes écartées, son visage souriant. Renée a retiré sa main de moi alors que Mathieu se penchait et embrassait ma chatte. Renée a levé une jambe, Mathieu l'autre. Je pouvais sentir la tête de sa bite taquiner les lèvres gonflées. J'avais hâte qu'il m'empale avec sa tige dure comme de l'acier.

La tête de sa bite a glissé à l'intérieur de ma chatte, puis a pénétré plus profondément, lentement et régulièrement. Mes yeux ont roulé en arrière, ma chatte accueillant sa queue. Mathieu a fait bouger sa queue d'avant en arrière jusqu'à ce qu'il ait toute sa longueur au fond de moi. Mes jambes étaient soutenues par ses bras forts. Il m'a baisée lentement et doucement, puis durement et rapidement. Ses couilles serrées claquaient contre mon cul lorsqu'il me baisait aussi profondément qu'il le pouvait. Renée s'est mise à cheval sur ma tête, faisant face à Mathieu. Je les ai vus s'embrasser passionnément, Mathieu n'interrompant pas ses mouvements de baise en moi. J'ai tendu la main entre les longues jambes de Renée et les ai saisies, tirant sa chatte vers ma bouche. J'ai léché la fente de sa chatte, la faisant immédiatement gémir. J'ai travaillé avec ma langue à l'intérieur de sa chatte, la faisant glisser d'un côté à l'autre. Mathieu me baisait lentement pendant que je suçais la chatte de sa copine. Renée remuait légèrement les hanches pour accueillir ma langue en elle. J'ai senti son clito au bout de ma langue. J'ai mis mes lèvres autour, en le suçant fortement. Le corps de Renée a frémi puis s'est tendu alors qu'elle jouissait. J'ai continué à le sucer jusqu'à ce que son orgasme disparaisse de son corps.

Mathieu a continué à me baiser lentement jusqu'à ce que Renée se lève de mon visage. J'ai senti son jus couler sur mon menton et mon cou ; je pouvais le goûter dans ma bouche. Renée était allongée à côté de nous, sa tête près du pied du canapé-lit. Mathieu a soulevé mes fesses du drap et m'a baisée avec force, son bassin claquant en moi avec force. Mon dos était arqué, mes épaules soutenant le haut de mon corps. Je ne pouvais voir que le plafond du camping-car. Mathieu m'a redescendue sur le drap mouillé, il gémissait et grondait en même temps. Je me suis accrochée à ses bras, sachant qu'il était sur le point de pomper une charge chaude de son sperme en moi. Je voulais qu'il pompe toute sa crème dans ma chatte. Il a augmenté ses coups en moi, de forts bruits de claquement ont rempli le camping-car. Je sentais mon orgasme arriver, .........it était là, me dépassant. Je me suis soulevée du lit ; Mathieu a fait exploser sa charge chaude et épaisse dans les profondeurs de ma chatte lascive. J'ai serré les muscles de mes jambes pour essayer de le tenir plus près. Il a retiré sa longue queue presque entièrement de moi avant de revenir en moi avec force. Ma tête était appuyée contre le coussin arrière du canapé-lit. Il a claqué fort en moi plusieurs fois avant de tirer sa deuxième charge. Je pouvais sentir notre sperme mélangé s'écouler de ma chatte. Mon cul était trempé, allongé sur les draps saturés. Mathieu s'est effondré sur moi, ce qui m'a empêché de respirer. Les battements de cœur de Mathieu étaient si rapides et si durs que je pouvais les sentir contre mes seins. Je l'ai tenu dans mes bras pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce que nous parvenions tous les deux à retrouver une respiration normale.

J'ai regardé Renée, elle était couchée sur le côté, la tête appuyée sur un bras. Elle souriait, elle souriait presque. Je lui ai souri en retour. Mathieu a continué à s'allonger sur moi jusqu'à ce que je finisse par le faire rouler hors de moi.

Je me suis levée de la couchette et je me suis dirigée vers la salle de bain pour me nettoyer. Franck et Laurie étaient debout dans le couloir. Ils nous avaient observés tous les trois. Franck avait son bras autour de Laurie ; ils étaient tous les deux encore nus. J'ai dû me faufiler entre eux pour aller à la salle de bain. Franck m'a donné une claque sur les fesses en passant devant eux. Je suis entrée dans la douche et me suis rincée, nettoyant le sperme et la mouille entre mes jambes et sur mon visage, mon cou et ma poitrine. Je suis sortie de la salle de bain ; Mathieu se tenait juste derrière la porte. Il a mis ses bras autour de moi et m'a donné un long baiser passionné. Je pouvais voir le sperme séché sur sa queue. J'ai ramené Mathieu dans la salle de bain et l'ai poussé dans la douche. Je suis restée à l'extérieur de la petite douche jusqu'à ce qu'il ait fini, lui tendant une serviette douce pour se sécher. Il souriait, il a presque éclaté de rire.

Franck et Laurie étaient assis dans les fauteuils et regardaient un film sur la télévision. Renée était endormie sur le canapé-lit. Mathieu a pris une bière fraîche dans le réfrigérateur et l'a ouverte. Nous l'avons partagée, la vidant en moins d'une minute. Mathieu en a ouvert une autre mais je n'en voulais plus vraiment. Tout ce que je voulais, c'était un endroit où m'allonger et dormir.

"Salut Franck !" Mathieu a crié. "Vous allez utiliser la chambre ?"

"Non, vas-y." Franck a répondu en regardant Laurie.

Laurie n'a pas pu entendre la question de Mathieu ni la réponse de Franck, elle était de toute façon trop occupée à regarder le film. Mathieu m'a fait signe d'aller dans la chambre. Les draps avaient plusieurs taches humides. Mathieu a ouvert une porte de placard et a sorti des draps frais. J'ai attrapé les draps du lit et les ai tirés jusqu'à une pile sur le sol. Nous avons étalé les draps frais et nous nous sommes allongés sur le lit. Mathieu a mis son bras autour de moi en me tirant près de lui. Je pouvais sentir sa queue contre mes fesses. Nous nous sommes endormis, ne nous réveillant que lorsque la lumière du jour apparaissait à travers les stores fermés de la fenêtre.

Franck et Laurie étaient assis sur le canapé, toujours nus. Renée avait mis sa culotte. Elle préparait le petit-déjeuner pour tout le monde. L'odeur du bacon remplissait tout le camping-car. Je suis passée devant elle à la recherche de mes vêtements. J'ai trouvé mon chemisier et ma jupe jetés sur une chaise. J'ai dû chercher plus fort pour trouver mon soutien-gorge et ma culotte. J'ai glissé mes vêtements. Franck avait l'air un peu déçu que je me sois habillée. Renée m'a versé une tasse de café frais. Cela a fait disparaître le goût de la bière de ma bouche. J'ai vérifié mes cheveux dans le miroir, c'était un foutu désordre. J'ai pris ma brosse et mon peigne dans mon sac à main et je me suis dirigée vers la salle de bain.

Renée a mis la nourriture sur la table. Tout ce que je voulais, c'était plus de café et une cigarette. Je ne mange presque jamais rien le matin. Laurie et les gars ont mangé comme si c'était leur dernier repas. Je suis sûr que les gars ont beaucoup apprécié la cuisine de Renée. Mathieu et moi avons nettoyé la cuisine après le petit-déjeuner. Franck et Renée étaient dans la chambre avec Laurie. J'ai remarqué qu'ils avaient fermé la porte, Mathieu l'a aussi remarqué.

La curiosité a pris le dessus sur nous au bout d'un moment. Nous nous sommes glissés dans le couloir et avons poussé la porte légèrement ouverte. Tout ce que nous pouvions voir, c'était Renée allongée sur le lit, gémissant doucement. Mathieu a passé la main devant moi et a ouvert la porte plus loin. Nous pouvions voir Laurie à genoux entre les jambes de Renée. La bouche de Laurie recouvrait la chatte de Renée. Je pouvais voir que Laurie la léchait frénétiquement. Renée a levé ses jambes, les écartant largement. Laurie les tenait fermement pour qu'elle ne puisse pas s'éloigner. Franck baisait lentement sa bite épaisse dans et hors de Laurie. Il nous a vu regarder et a fait un geste pour fermer la porte de la chambre. J'ai mis mon pied dehors en bloquant la porte ouverte. Je voulais le regarder travailler sa viande dure dans Laurie. Il avait une prise ferme sur sa taille. Il la baisait avec de longs coups réguliers. Laurie faisait monter Renée, presque jusqu'à l'orgasme. Renée gémissait plus fort, luttant contre le plaisir ultime.

Laurie a commencé à sucer le clito de Renée, suçant assez fort pour faire trembler le corps de Renée. Renée a finalement laissé son orgasme l'envahir.

"Ohhhhhhhhh......... Grrrrrrrrrrrrrrrraaaaaaa.............. Ahhhhhhhhhh" a-t-elle crié.

Les gémissements de Renée ont excité Franck de façon féroce. Renée a soulevé ses fesses du lit alors que son orgasme agitait tout son corps. Franck baisait dans la chatte chaude de Laurie. Laurie se soutenait avec ses bras, la bouche grande ouverte. Je pouvais voir le jus de Renée sur ses lèvres et son menton. Franck la baisait si fort ; ses mains glissaient vers ses hanches. Laurie a crié en jouissant, son cul se tortillant. Franck a plongé sa bite dure au plus profond de la chatte de Laurie. Il l'a tirée violemment contre lui. Son corps tremblait alors qu'il vomissait sa charge en elle. Il grinçait des dents alors que ses couilles se vidaient en elle. Mathieu et moi sommes restés là à regarder ces deux-là s'enfermer l'un dans l'autre. C'était une scène d'enfer !

Mathieu et moi sommes retournés lentement dans la salle de séjour du camping-car. Nous nous sommes assis sur les chaises, sans rien dire. Je pouvais voir dans la chambre. Franck et Laurie étaient toujours enfermés ensemble. Quelques heures plus tard, Laurie et moi étions prêtes à partir, notre voyage de retour étant toujours devant nous. Nous nous sommes tous embrassés et serrés dans nos bras avant de partir.

Laurie était épuisée. J'ai dû conduire sa voiture, de peur qu'elle ne s'endorme au volant. Nous n'avons pas dit grand-chose pendant tout le voyage de retour. Je pense que nous nous souvenions simplement des événements du week-end.

D'autres confessions sans tabou qui vont vous intéresser